14.09.22 17:23

ABYSSIC - "Brought Forth In Iniquity"

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Depuis que je les ai découvert au From Dusk Till Doom festival en 20217, je ne m’en lasse pas. Leur premier album « A Winter’s Tale » (2016) était monumental, au point que je me demandais comment ils allaient faire pour la suite pour arriver ne fut-ce qu’à la cheville de cet album. Et là, en 2019, ils sortent « High The Memory » qui en rajoute encore une couche. Automne 2022, la pluie revient enfin après des semaines/mois de canicules et de sécheresse. Dans la boîte promo, un email d’Osmose pour la sortie du troisième opus des Norvégiens que je m’empresse de télécharger et d’écouter. Avec Abyssic, comme pour d’autres groupes, une seule écoute n’est pas suffisante pour les chroniquer. Il faut le temps de s’imprégner de l’ambiance de l’opus, de s’immerger dans les ressentis et sensations. Alors, que dire de ce « Brought Forth In Iniquity » ? La première chose est qu’il est plus court que les deux précédents. Il fait moins d’une heure, cinquante minutes pour 5 titres si je veux être précis. Mais à part ça, difficile de comparer les albums d’Abyssic entre eux. Ils ont chacun leurs personnalités et leurs ambiances. Rare sont les groupes qui arrivent à monter la barre toujours plus haut et dont on est toujours surpris. Le style est toujours le même, à savoir le funeral doom mais les compositions de ce nouvel album ont plus d’envolées « joyeuses » si je peux m’exprimer de la sorte. Il y a plus de moments de relâchement et de calme à l’intérieur d’un morceau qui donnent une impression d’apaisement au milieu de l’obscurité. Comme une sorte de phare au milieu de la tempête ou un moment où l’on peut de nouveau prendre une bouffée d’oxygène pendant une noyade. Pour ceux qui ne connaitraient pas encore ce groupe, ses membres, eux, sont très connus de la scène norvégienne : Memnoch au chant et contrebasse (Antiqva, ex-Lost in Time, ex-Vanaheim, ex-Old Man's Child, ex-Susperia), André Aaslie : clavier et orchestrations (Funeral, Gromth, Profane Burial), Elvorn à la guitare (Susperia, ex-Vanaheim, ex-Seven Sins), Makhashanah à la basse (Asagraum (live), ex-Sirenia, ex-Tiamat (live) et Tjodalv à la batterie (Gromth, Susperia, ex-Black Comedy, ex-Requiem, ex-Seven Sins, ex-Dimmu Borgir, ex-Old Man's Child). Bref, que du beau monde, aussi bien personnellement que musicalement. Un supergroupe d’une rare qualité et qui n’est pas là juste pour se montrer. Leur créativité est sans borne et ils arrivent toujours à faire remonter et à revivre nos sentiments enfuis.

Informations supplémentaires

  • Note: 5/5
  • Genre: Funeral Doom
  • Pays: Norvège
  • Label: Osmose
  • Date de sortie: 28.10.22
Lu 230 fois